» ... EXPRESSIONNISME au XXIème SIECLE.. (http://peintex.zeblog.com/)

peintex

peintexMoi, PEINTEX, fan de VINOT/SULLIUS, le peintre expressionniste franc comtois encore vivant, je vous propose des Reportages sur ses apparitions publiques ET, en 2010, SA VISION DES SAINTS du JOUR que je POMPE SUR SON BLOG

Calendrier

« Avril 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

BENJAMIN Saint Hébreu

Par peintex :: 19/10/2010 à 9:32 :: Général

aujourd'hui, saint Benjamin 

                 Benjamin...  On prononce ces trois syllabes et on a tout dit. Il y a de ces prénoms qui se suffisent à eux mêmes par leur équilibre et par la puissance phonétique qu'ils recèlent. Comme virginie, marcellin, bérenger et j'en passe,

 Benjamin  me semble être de ceux là, tant le saint du même nom fêté ce jour existe déjà en  claironnant les trois syllabes qui le composent, et qui  roulent comme l'écho du tonnerre sur les collines de Meurcourt  lors des orages d'août .. 

En Hébreu, Ben Yamine, c'est à peu près ça :  celui qui vient avec la chance, ou celui né de la main droite.. Dexter..la droite..ça vous évoque autre chose..

Faut pas...Nos lointains conquérants -rappelez vous, je cultive ma celtitude- ouvraient le ventre des chèvres et regardaient dans leur foie tout en surveillant le vol des mouettes.. Tout ce qui venait de la droite était bon pour l'avenir,ce qui venait de gauche..pas bon du tout..

ça nous a donné l'adjectif mixte sinistre, (lat:" sinister"= gauche).

 Donc, ses parents à notre saint du jour l'appelèrent Ben Yamine, parce-que la grossesse de la mère avait été sans soucis, et que pour le père,  il était temps que yahvé envoye un fils vu qu'il n'y avait  que des femelles à la maison, et qu'il était obligé de se servir de plus en plus de sa main droite pour ne pas se retrouver à la tête d'une compagnie de majorettes.  Mais le fils ne tint pas les promesses que sa naissance avait fait naître  dans le coeur de son père qui l'aurait bien vu reprendre l'oliveraie familiale alors que, converti précocément au christianisme,  il accepta la chargede diacre à Ctésiphon en irak moderne.. 

Là, au milieu des champs de naphte qui déjà, à l'époque rendait les gens fous,  il entama une campagne résolumment volontaire contre le cancer de la peau, déconseillant aux bédouins du cru de s'adonner au culte du soleil pourtant recommandé par le roi du pays. 

Benjamin fut alors arrêté pour propagande mensongère et on lui fit un petit bout  de voyage au bout de l'enfer en lui glissant délicatement des bambous effilés entre les cellules mortes  des ongles  et celles, vivantes, des phalanges terminales.  Martyr jusqu'au bout des doigts, donc, il mourut finalement d'une infection mal soignée à un ongle incarné du gros orteil gauche qui s'étendit à tout le corps.. 

Ne néglige jamais une infection au pied gauche  si tu as une prothèse du pied droit.. (tm)

                                                                       (proverbe franc-comtois en cours d'enregistrement)

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://peintex.zeblog.com/trackback.php?e_id=449401

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :