» ... EXPRESSIONNISME au XXIème SIECLE.. (http://peintex.zeblog.com/)

peintex

peintexMoi, PEINTEX, fan de VINOT/SULLIUS, le peintre expressionniste franc comtois encore vivant, je vous propose des Reportages sur ses apparitions publiques ET, en 2010, SA VISION DES SAINTS du JOUR que je POMPE SUR SON BLOG

Calendrier

« Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

+++L'AMADEUS de L'EPILESPSIE

Par peintex :: 05/07/2010 à 9:05 :: Général

http://sullius.over-blog.com/article-30-mars-aime-de-dieu-l-amadaeus-47640662.html

aujourd'hui saint Amédée,

ou amadeus ou aimé de dieu....

  Savoyard et bienheureux.

Amédée IX (9) (j'aime bien mettre des n'oeufs partout, dimanche, c'est Pâques)
naquit avec une cuillère d'argent dans la bouche, et le coquetier
du même métal qui va avec,  vu que ses parents
 n'avaient pas vraiment de soucis de fin de mois,
son père étant l'un des Ducs de Savoie au XV ème siécle.

Marié à dix sept ans, le mariage lui donna des boutons et provoqua chez lui
de mémorables crises d'épilepsie qu'il soignait tant bien que mal
 à l'eau de Thonon et à l'absinthe dans des proportions équilibrées,
soit 1/20ème pour 19/20èmes.

 On raconte que pendant ses crises sa femme abusait de lui, car,
 curieusement, son épilepsie à lui le laissait mou et faible de partout
sauf de son membre viril
qui gardait une raideur juvénile pendant des heures..

C'est pourquoi, il se vit bientôt  sans s'en rendre compte à la tête
 d'une petite famille de 10 enfants dont 7 survécurent au stress
de leur conception assistée par épilepsie sans même aller voir un psy
ou autre charlatan à la mode aujourd'hui.

 Sa femme avait si bien compris son fonctionnement intime
qu'elle profitait aussi de ses crises pour "porter" la culotte
et diriger de main de maîtresse
 les affaires du duché..

Et, notre beau Amédée, à force de laisser aller les choses finit
 par lui céder totalement la place.
(On dit encore dans les chaumières savoyardes que son épouse avait passé un pacte avec  le diable et, qu'en échange de son âme, elle avait reçu l'adresse d'une petite pharmacie suisse où l'apothicaire préparait de délicates petites pilules bleues dont malheureusement la recette s'est perdue depuis..)

Pendant ce temps là, Amédée, lui allait de plus en plus mal  jusqu'au jour où,
 sur les conseils du chapelain de Thonon, il remplaça l'eau morte
par de l'eau bénite dans son mélange opaline..

Il ne guérit pas pour autant..

Mais eut la révélation que sa maladie était un don de Dieu
 pour lui faire comprendre que tout sur cette terre
n'est qu'un long chemin de souffrance,
d'autant plus qu'il en voyait l'illustration dans le Saint Suaire
 qu'il visitait tous les mardis tant qu'il fut exposé à Thonon
avant que les Français  ne chassent le comte de savoie
qui s'installa avec à Milan.

A partir de cette prise de conscience, Amédée IX devint Amédée le Bon,
distribuant des sous et du pain aux pauvres, priant dieu tout le temps,
 et remplissant toutes les cases de son cahier d'évaluation  sociale
à la grande satisfaction de Jésus.

Il partit  bienheureux de sa vie de souffrances
au paradis des épileptiques
 en 1472.

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://peintex.zeblog.com/trackback.php?e_id=437882

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :