» ... EXPRESSIONNISME au XXIème SIECLE.. (http://peintex.zeblog.com/)

peintex

peintexMoi, PEINTEX, fan de VINOT/SULLIUS, le peintre expressionniste franc comtois encore vivant, je vous propose des Reportages sur ses apparitions publiques ET, en 2010, SA VISION DES SAINTS du JOUR que je POMPE SUR SON BLOG

Calendrier

« Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

++++++ gWladisse +++

Par peintex :: 05/07/2010 à 9:04 :: Général

http://sullius.over-blog.com/article-29-mars-gwladysse-47533037.html

Aujourd'hui, Sainte Gwladys.

Du gallois archaïque Glad signifiant à peu près "Richesses".

Que vient faitre le W là au milieu, mystère..
c'est sûrement pour faire plus exotique..
Cependant, dans ce W qui est comme un zig zag vertical, on peut voir
le revirement brutal qui affecta la vie de Gwladys quand elle perdit
son roi de mari, dans les années 420 de notre ère.

Son mari était un roitelet du pays de galles, un peu comme un
conseiller général d'aujourd'hui en france
qui règne sur son canton ou sa com de com, et
avait fort à faire pour mettre au boulot ses ouailles
aussi serviles que fainéantes..
Faut dire qu'être payé à coups de triques, ça peut démotiver..
                                                           surtout quand ça laisse des bleus..

     Donc , le petit mari de Gwladys était souvent très occupé
et pas vraiment au château où sa belle et chaude épouse
passait son temps à broder le trousseau de leur fille.
Consciente que la qualité des linges du trousseau serait la clé
d'un beau et bon mariage, elle avait entrepris, en plus de la broderie,
un vaste plan de recherche "qualité" pour obtenir le meilleur..

   Conseillée par une vieille tante restée stérile malgré de nombreux essais
de procréation in vivo, Gladys entreprit de tester la chaîne de fabrication de A à Z.
Et, pour choisir les meilleurs professionnels, elle mit à profit l'expérience
de la tante et leur ouvrit très largement les cuisses.. et se fit donc trousser
par le planteur de lin, et par le moissonneur, et par le tisserand,
 et par le tailleur, et par le couturier et même par le mercier
mais pas longtemps, car ça lui donnait des boutons..

   Puis, pour tester les draps du trousseau, c'est le cuistot qui y passa
et le palefrenier, et le portier, et l'écuyer, etc.. etc..
Vous n'imaginez pas ce que le personnel d'un petit château peut compter
de beaux mecs chauds comme la braise..
(Faudrait peut-être demander aux Windsor, y doivent savoir!)..
Le roi, lui, n'en savait rien, et comme il finit par mourir
 d'une blessure infectée au fumier suite à un coup de fourche
asséné avec bienveillance par un paysan qui voulait garder sa vache,
 Glwladys se retrouva veuve.

Et c'est là qu'on retrouve notre zig zag..

                         A peine veuve, la voilà qui vire totalement :
De croqueuse d'hommes, elle devint sainte nitouche, de bringueuse
à la cuisse chaude, elle devint seins de glace
et pour finir, se retira du monde des hommes dans une forêt profonde
comme on en trouvait à l'époque au pays de Galles..
Elle finit là sa vie en ermite, se consacrant à Dieu
et c'est pour ça qu'elle est sainte..

Pour terminer, voici le joli nom de son défunt mari..
                                         il s'appelait Gwynllw..
                                                 lui, il a 2 W..
                             on essayera de savoir pourquoi,
                                                     mais une autre fois si vous le voulez bien..

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://peintex.zeblog.com/trackback.php?e_id=437881

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :